Planifier Une Consultation 1-888-653-8298

Insomnie

Selon un rapport sur la Santé au Canada, 13 % des Canadiens âgés de 15 ans et plus font de l’insomnie chronique. Cette étude révèle que  25 % des adultes ne sont pas satisfaits de leur sommeil, que 10 % à 15 % présentent des symptômes d’insomnie associés à des conséquences pendant la journée. Elle indique également que 36,5% des insomniaques ne se sentent pas reposés le matin. À noter que les personnes souffrant d’insomnie dorment en moyenne 1 heure de moins chaque nuit que les personnes non-insomniaques.

 

 

Qu’est-ce que l’insomnie ?

 

L’insomnie fait partie de la catégorie des troubles du sommeil. Parmi celle-ci, on retrouve d’autres pathologies telles que les troubles du rythme circadien, la narcolepsie et l’hypersomnie. Il n’existe aucune norme permettant de définir précisément le trouble du sommeil provoquant l’insomnie. Son nom provient du latin Somnus, signifiant Sommeil.

 

La caractéristique principale de l’insomnie est la difficulté à dormir de façon suffisante. On parle d’insomnie lorsque les conséquences de ce mauvais sommeil perturbent les activités de la vie quotidienne (somnolence, irritabilité, maux de tête, trouble de la concentration, etc).

 

Il est vrai que certaines personnes peuvent dormir seulement quelques heures par nuit sans répercussion néfaste. On ne les considère donc pas insomniaques. Mais contrairement à la croyance populaire, ceci est très rare.

 

L’insomnie n’est pas une maladie, mais bien un symptôme.

C’est en s’attaquant à la cause même de leur insomnie que la plupart des personnes retrouvent un sommeil réparateur.

 

Si le fait de passer des nuits blanches occasionnellement n’est pas inquiétant en soi, un manque chronique de sommeil peut réellement perturber vos activités quotidiennes.

 

Les symptômes de l’insomnie

 

Il existe plusieurs symptômes permettant de diagnostiquer l’insomnie. Parmi les symptômes, on retrouve :

 

      • Difficulté à s’endormir
      • Plusieurs micro-réveils dans la nuit
      • Réveil prématuré
      • Fatigue à la sortie du lit 
      • Irritabilité, troubles de concentration et fatigue durant la journée
      • Diminution de l’attention
      • Anxiété

Les différents types d’insomnie 

Insomnie passagère :

Régulièrement causée par une situation ponctuelle et souvent aisément identifiable (stress dans la vie professionnelle, soucis au sein du couple ou de la famille, divorce, décès, etc). Il n’est cependant pas rare de voir ce type d’insomnie durer plusieurs semaines.

 

Insomnie chronique :

Pour qu’une insomnie soit dite chronique, la difficulté à dormir devrait se manifester au moins 3 nuits par semaine, durant au minimum 1 mois.

 

Insomnie paradoxale :

Avoir l’impression de ne pas s’endormir ou de ne pas dormir, alors qu’en réalité le sommeil est meilleur qu’on l’évalue. Une étude du sommeil comme une polysomnographie peut permettre de faire la différence.

 

Il existe plusieurs causes d’insomnie chronique dont :

  • l’insomnie due à une mauvaise hygiène du sommeil
  • l’insomnie liée à un trouble mental
  • L’insomnie due à la prise de médicaments

 

Les causes de l’insomnie 

 

L’insomnie n’est pas considérée comme une maladie mais plutôt un symptôme. L’insomnie a souvent plus d’une cause, notamment des facteurs environnementaux impactant directement le sommeil. Parmi ces facteurs, on retrouve : le bruit, la lumière ou encore l’exposition aux écrans avant le coucher. 

 

Les facteurs psychologiques sont également à prendre en compte. L’anxiété et le stress influent énormément sur notre capacité à bien dormir. Parfois, l’insomnie cache également une autre maladie du sommeil.

 

En plus des facteurs liés aux habitudes de vie et à votre environnement, votre trouble du sommeil peut aussi avoir pour origine un problème de santé aigu ou chronique, d’où l’importance de consulter un spécialiste du sommeil pour dépister un éventuel souci de santé.

 

Quelques autres maladies du sommeil à éliminer quand on fait de l’insomnie

  •  Le syndrome des “jambes sans repos ” :

Ce trouble du sommeil se caractérise par l’envie irrésistible de bouger ses jambes, principalement durant les périodes de détente ou d’inactivité.

Ce trouble du sommeil provoque des arrêts respiratoires de dix secondes ou plus à plusieurs reprises durant la nuit. Ces pauses respiratoires peuvent provoquer des micro-éveils conscients ou inconscients. Privé d’un sommeil réparateur, votre organisme ne pourra plus récupérer complètement, expliquant la fatigue au réveil.

L’Insomnie

Nous vous proposons d’évaluer, gratuitement en quelques minutes seulement, votre degré de somnolence diurne, grâce à un test approprié, de 8 questions simples.

 

Les conséquences de l’insomnie sur la santé

 

Il est important de traiter l’insomnie, car ses conséquences sur votre santé et votre vie quotidienne peuvent être réellement dérangeantes, voire dangereuses pour vous et les vôtres.

 

La fatigue : souvent matérialisée par de la somnolence intensive en période d’éveil. Cette somnolence excessive peut-être dangereuse lorsque vous travaillez ou conduisez.

L’irritabilité : vos relations sociales, amoureuses et professionnelles peuvent être compromises par votre comportement.

Des pertes de mémoire et la difficulté à se concentrer.

Ces conséquences peuvent vous nuire au travail et également détériorer considérablement votre qualité de vie.

L’Insomnie peut également accentuer les symptômes de certains problèmes de santé. Par exemple, les migraines deviennent plus fortes, les douleurs se font plus ressentir, les problèmes digestifs plus intenses, etc.

 

 

Analyse de l’insomnie

 

Si l’insomnie persiste malgré un traitement pharmacologique ou non-pharmacologique, il est parfois indiqué de faire une analyse avec une polysomnographie complète. Discutez-en avec votre médecin spécialiste.

 

 

Insomnie: les solutions ou “comment faire pour s’endormir?”

 

1. Avoir une bonne hygiène du sommeil

_ Dormez seulement assez longtemps pour vous sentir reposé puis sortez du lit. 

_ Allez vous coucher et levez-vous à la même heure chaque jour

_ N’essayez pas de vous forcer à dormir. Si vous êtes incapable de dormir, sortez du lit, faites une activité de détente comme lire un magazine puis réessayez plus tard.

 

2. Créer un environnement calme 

La chambre doit être consacrée au sommeil. Il est donc essentiel d’être dans un environnement offrant calme et sérénité. Créez une ambiance relaxante avec une lumière à faible intensité et éliminez tous les facteurs nuisibles (appareils électroniques, lumière trop forte, bruit…). Les couleurs vivent sont également à proscrire, on préfère les tons neutres et chauds. Gardez votre chambre sombre, fraîche, silencieuse et sans objets qui vous stressent. Évitez également de regarder les téléphones ou les appareils de lecture (« livres électroniques») qui émettent de la lumière dans les 2 heures avant le coucher. Cela peut rendre plus difficile l’endormissement.

 

3. Apprendre des techniques de relaxation 

Les techniques de relaxation aident le corps et l’esprit à se détendre avant d’aller dormir. Vous pouvez écouter de la musique douce, pratiquer le yoga, méditer, etc. Autant de pratiques pour favoriser une bonne nuit de sommeil. Réduisez les stimuli externes afin de moins solliciter l’activité cérébrale. 

 

4. Avoir une activité physique 

Faire de l’exercice régulièrement pourrait aider à combattre l’insomnie en favorisant l’endormissement. Par contre, évitez de pratiquer un exercice intense dans les 2 heures précédant l’heure du coucher.

 

5. Avoir une bonne alimentation 

La consommation d’alcool et un repas trop copieux le soir sont à éviter. L’idéal serait de manger 2 à 3 heures avant d’aller dormir. Même si l’alcool permet parfois de s’endormir pour certaine personne, le sommeil est de moindre qualité et l’insomnie ne s’améliore pas de cette façon. Évitez également de fumer, surtout le soir. Prenez du café, du thé et d’autres aliments qui contiennent de la caféine uniquement le matin.

 

6. Consultation avec un spécialiste

Il est important d’éliminer les autres maladies du sommeil, comme les “jambes sans repos” ou “l’apnée du sommeil”. Votre spécialiste pourra vous aider à le faire. Ensuite, un traitement en “psycho-sommeil” est souvent la meilleure solution.

Votre conjoint ronfle…et vous n’arrivez plus à dormir?

La Clinique du Sommeil Dorma propose des solutions durables pour les troubles du ronflement. Venez nous rencontrer pour connaître ensemble les solutions proposées.

Prenez rendez-vous